Xochimilco menacée par l'urbanisation de Mexico

Publié le par souslesoleildemexico

Lieu mondialement connu pour sesgondoles colorées (les trajineras), ses balades bucoliques à travers ses canaux et ses fêtes du week-end animées au son des mariachis, la zone lacustre de Xochimilco, située aux portes de la ville de Mexico, reste un lieu privilégié pour tous les habitants de la capitale et les nombreux touristes étrangers de passage. Mais cette espace écologique inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1987 est aussi un écosystème fragile menacé par une urbanisation grandissante et un tourisme de masse parfois peu respectueux de l'environnement.

12028 chinampa

 

 

Ses jardins flottants appelés chinampas ont été peu à peu délaissés par les paysans locaux qui travaillaient traditionnellement ces terres fertiles depuis des siècles. Cependant les derniers chinamperos n'ont pas baissé les bras. Ils luttent depuis plusieurs années pour valoriser auprès des métropolitains une production biologique et locale et estiment être les premiers acteurs qui aideront à la préservation de ce paradis naturel.

 

120328 Chinampero Alejandro

« Je travaille cette terre comme l’ont fait mes parents, grands-parents et arrière-grands-parents avant moi, déclare Alejandro, cultivateur d’une chinampa à Xochimilco.

De génération en génération, les chinamperos ont transmis leur savoir pour cultiver la terre fertile de ces petits jardins flottants dont les plus anciens ont été érigés il y a plus de mille ans au beau milieu de l'ancien lac de Texcoco. Le grenier à nourriture de Tenochtitlan est aujourd'hui une zone écologique inscrite au Patrimoine mondial de l'humanité en 1987 par l'UNESCO, plus connue pour son activité touristique qu'agricole.

Cependant les dangers de l'urbanisation mettent en péril cet écosystème fragile et les chinampas, qui exigent un travail difficile et parfois peu rentable, sont peu à peu délaissées par la jeune génération de chinamperos. Pourtant, en main- tenant leur mode de culture traditionnelle, ces agriculteurs sont les premiers défenseurs de la réserve écologique de Cuemanco-Xochimilco aux portes de la ville. “En consommant cette production 100% locale et naturelle, explique Alejandro, les citadins deviennent ainsi les consom-acteurs qui aident à la préservation des chinampas”.

120328-Xochimilco-1.jpg



Publié dans Environnement

Commenter cet article