Mexique : la manne touristique de la fin du monde

Publié le par souslesoleildemexico

Article publié dans Le Télégramme du 20/12/12

http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/france/une-manne-touristique-pour-le-mexique-20-12-2012-1949339.php?xtmc=maya&xtcr=9

Les agences de voyage mexicaines surfent sur l'attrait que suscite le mythe apocalyptique maya auprès des adeptes occidentaux. Une vision folklorique et caricaturale qui n'est pas du goût des locaux.

 

La prophétie apocalyptique maya a surtout fait des adeptes au delà de ses frontières en particulier aux Etats-Unis et en Europe. Début 2012, les professionnels du tourisme mexicains ont parlé de 52 millions de touristes attendus sur l'année. Les autorités mexicaines ont largement revu ces chiffres à la baisse en annonçant dernièrement une hausse maximum de 30% sur les zones de Cancun, Tulum et Chichen Itza.

Cependant, plusieurs agences de voyages mexicaines n'ont pas laissé passer l'occasion d'accueillir le mystique occidental en proposant des paquets « fin du monde ». Pour environ 400 euros, les touristes en quête de spiritualité seront initiés à la culture maya avec visite guidée des temples, rituels pré-hispaniques et bain dans un temascal (sauna traditionnel).

Dans la jungle du Yucatan, une petite communauté italienne a même construit, sur un site de plus de 800 hectares, une village bunkerisé appelé Las dos aguilas afin de survivre à cette fin du monde annoncée...

Les Yucatèques, véritables descendant des mayas, semblent quant à eux plus préoccupés par le prochain ouragan que la question de la fin du monde. Tristan Reger, directeur de Terra-Maya, agence francophone spécialisée dans l'organisation de voyages écotouristiques en pays maya, y voit « une caricature de la civilisation maya pour attirer le tourisme de masse. Cet événementn'est, à mon sens, qu'une interprétation nourrie par un besoin de sensationnalisme mêlé d’ésotérisme. »

 

Miser sur le tourisme culturel

Les autorités de Mérida souhaitent aussi dégonfler cette mystique « fin du monde » et montrer un visage moins folklorique de leur culture. « Nous organisons en décembre le festival Mundo Maya 2012 pour montrer aux touristes toute la richesse de notre culture », explique Saul Ancona Salazar, responsable du Secrétariat du Tourisme dans le Yucatan. Au programme, concerts, cinéma, expositions, mais aussi colloques et conférences animées par des universitaires, spécialistes de la civilisation maya.

Business ou découverte culturelle, tout le monde s'accordent sur un point : l'énorme battage médiatique autour de la prophétie maya permet de faire parler du Mexique autrement que sous l'angle de la violence et du narcotrafic. « Il peut aussi donner envie aux gens de découvrir ce pays magnifique, concède Tristan Reger. En attendant, nous conseillons à nos clients de venir quand ce sera plus calme. » Bref, vivement que se termine la fin du monde afin que le Yucatan retrouve une vie normale.

JML

JLM ChichenItza web 9247

Entre 20 000 et 60 000 personnes sont attendues le 21 décembre sur le site de Chichen Itza au pied de la pyramide de Kukulcan le fameux serpent à plume.

 

Publié dans Actualité

Commenter cet article