MANIF : "Hasta la madre" ou le ras-le-bol de la violence

Publié le par souslesoleildemexico

Jeudi 05 mai "el cinco de mayo, une grande marche de protestation pour la paix et contre la violence part de Cuernavaca et se terminera dimanche 8 mai sur le Zocalo de Mexico. Porte-drapeau de ce mouvement, le poète écrivain Javier Sicilia, dont le fils a été assassiné le 28 mars à Cuernavaca, espère mobiliser les citoyens et envoyer un signal fort aux criminels et au gouvernement.

  hastalamadre

Javier Sicilia n'a donné aucune consigne particulière aux personnes voulant participer ces prochains jours à la grande marche pour la paix entre Cuernavaca et le Zocalo de Mexico. Il a cependant souhaité que cette marche reste silencieuse car "le silence exprime beaucoup de choses, comme cette douleur indicible qui touche le pays. Il y a déjà eu trop de bruit. Et cette marche de protestation doit devenir l'événement à partir duquel nous devons repartir."

La préparation de cette grande manifestation nationale a déjà mobilisé de nombreuses organisations notamment les associations des victimes et familles de victimes, le réseau pour la Paix et la Justice (Red por la Paz y la Justicia), ainsi que plusieurs associations citoyennes de soutien au mouvement.

 

Toucher le plus grand nombre et le gouvernement

Grâce à ce rassemblement, le poète veut créer "un espace où la parole jaillit et donne du sens". Javier Sicilia considère également qu'il faut "écouter ce silence pour réfléchir véritablement aux besoins de la Nation".

Si certains observateurs soulignent le manque de résultats de manifestations antérieures, Javier Sicilia reconnaît la difficulté de mobiliser mais insiste sur l'utilité de cette marche.  "Les problèmes nationaux sont tellement graves dans notre pays, les mensonges et non-dits sont si constants de la part des autorités politiques sourdes et aveugles que les solutions, évidemment, semblent ne pas fonctionner. Pourtant, les manifestations montrent que les gens ont du coeur. Cette marche silencieuse signifie surtout le ras-le-bol de la société mexicaine contre le manque d'attention des autorités", a ajouté l'écrivain. L'expression "hasta la madre" (ras-le-bol) est d'ailleurs devenu le mot d'ordre des militants contre la violence.

 

Un mouvement national et international nomassangre2-291x300

Le cortège partira jeudi matin du centre de Cuernavaca et fera une première étape nocturne dans la municipalité de Coajomulco (Morelos). La manifestation reprendra vendredi et fera une nouvelle étape nocturne à San Miguel Topilejo. Puis le samedi, les manifestants atteindront la ville de México et se retrouveront sur le campus de la Ciudad Universitaria, précisément sur l'esplanade du Rectorat où se jouera la Messe du requiem de Mozart.

Dimanche 8 mai, la foule réunie sur le Zocalo pourra aussi écouter les témoignages de deux victimes:  "la voix d'un père représentant beaucoup de pères, a précisé Javier Sicilia, et l'autre d'une mère de famille qui représente les douleurs de la nation."

 

Des manifestations de soutien à la marche pour la paix sont prévues dans la plupart des grandes villes du pays ainsi qu'à l'étranger notamment Etats-Unis, Canada et Europe. En France, un appel a été lancé pour défiler le 7 mai à Toulouse (place du Capitole) ainsi qu'à Paris (place du Trocadero) et Marseille (hôtel de ville) le 8 mai.

 

JML

 

Pour le programme et l'itinéraire du parcours :

http://redporlapazyjusticia.org/

http://marchanacionalporlapaz.blogspot.com/

Publié dans Actualité

Commenter cet article